5 Conseils pratiques en photographie

Prends le temps de tenir ton appareil photo et fais des tests pendant la lecture de ces conseils, pour pouvoir mieux t’en servir.

532744_10150720097501262_321467166261_9463220_1726780688_n

1. L’APERTURE

En gros, l’exposure c’est ton F. C’est combien tu veux laisser passer de lumière dans ton objectif. Plus ton F. est bas, plus il te sera facile de capturer la lumière dans les endroits sombres. Cependant, tu ne pourras que saisir les choses qui sont près de toi (exemple : photo portrait, où le sujet est clair, mais le derrière reste flou). Si ton F est élevé, tu l’utiliseras en plein air, où la lumière te sera abondante et où ta définition d’image sera sans limites (ou presque).

2. LA VITESSE DU  »SHUTTER »

La vitesse du shutter idéale est 1/200. Personnellement, quand je manque de lumière et que ma lentille ne m’offre pas la possibilité de descendre mon F., je suis capable de descendre aisément (si le sujet ne bouge pas trop) à 1/40.

3. L’ISO

L’iso, c’est ta façon de tricher la lumière. Plus ton iso est élevé, plus tu fais travailler ton appareil et moins ta photo sera de bonne qualité. Le but en photographie est de rendre une photo pure et près de la réalité. Malheureusement, la lumière nous empêche parfois de réaliser cet exploit. C’est pourquoi l’iso existe! Essaie, pour voir, un iso  »dans le piton », soit au maximum de sa capacité. Pour un résultat final raté, tu seras servi!

4. LE SUJET ou LE THÈME

Peu importe que ce soit un humain, un animal, une fleur ou une montagne, si tu n’as pas de sujet ou de thème pour ta photo, elle n’est rien. Une photo est une œuvre d’art. Le but est de la faire vivre. On doit pouvoir voir, sentir et toucher l’émotion que veut créer la photo.

5. LE MOMENT MAGIQUE

Au-delà de la qualité de votre photo, l’instant magique est indiscutable. Imagine cette photo que personne n’aurait pu prendre, mais toi, le chanceux, tu as saisi cette opportunité et appuyé sur le déclencheur au bon moment. Il faut savoir savourer cet instant!

Bonne semaine 🙂

4 commentaires

  1. Quelques nuances par rapport à ce billet.. 1- il n’existe pas une vitesse idéale universelle. Chaque situation peut exiger une vitesse plus lente ou plus rapide pour figer le mouvement ou laisser des flous volontaires. Un bon exemple est une moto en mouvement prise de profil, avec le paysage flou et les rayons flous, mais la moto et le rider nets (1/180s)… ou Alexandre Bilodeau en train de faire un saut à ski (1/1000s). Et encore, une règle du pouce stipule que pour avoir une photo net, la vitesse doit être égale à la longueur focale. Donc si tu shoot avec une 400mm, ça prends environ 1/400s. 2- même si ton F est bas (et donc ouverture est grande), tu peux capter des éléments très loins de toi. Par-contre tu ne pourras avoir des éléments proches et des éléments loins qui sont nets (ce sera un ou l’autre). 3- Le ISO ne triche pas vraiment la lumière, il augmente la sensibilité de ton capteur qui enregistre en contrepartie moins de détails (un peu à la façon d’un papier buvard). Il faut trouver le bon compromis.

    1. Merci Martin 🙂 C’est le but en effet. J’ai pensé parler de pleins d’autre terme mais je pensais à mon oncle qui venait de s’acheter son reflex pis qui voulais catcher des p’tites affaires rapidement haha.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :