5 conseils pratiques pour dégoter un complet-veston-cravate de bon goût.

suitupday

Quand on veut décrocher l’emploi de rêve, obtenir un contrat important ou encore saisir une opportunité unique, il est primordial de s’avoir se démarquer ! Oui, votre C.V est un aspect crucial de votre embauche. Oui, vos aptitudes de persuasion sont nécessaires pour obtenir l’aval d’un futur client. Oui, votre volonté et votre motivation détermineront votre avenir. Cependant, vous avez beau avoir les meilleures qualités du monde, la compétition est féroce et personne ne vous fera de cadeau. Que vous reste-t-il donc pour vous démarquer ? Je dis, LE STYLE !

Votre image vaut mille mots, et à compétence égale, l’homme Suit Up, comme dirait le maître du style Barney Stinson, l’emportera sur ses collègues vêtus d’un vulgaire t-shirt, aussi hipster soit-il.

Alors messieurs, arrêtez vos foutaises, assoyez-vous confortablement (avec un scotch si nécessaire) et lisez attentivement les précieux conseils que je m’apprête à vous révéler à propos du bon goût vestimentaire irréprochable.

1. Un complet c’est:

Le veston, le pantalon, et parfois le gilet (la veste sans manche) que l’on accompagne d’une chemise, d’une cravate et d’accessoires. Si vous voulez avoir de la gueule, Allez-y pour le complet trois pièces. Optez pour un veston avec des épaules étroits, une taille ajustée et des manches juste assez courtes pour laisser dépasser d’un demi-pouce les manches de votre chemise. De plus, il doit y avoir de la place pour un poing, pas plus pas moins, entre votre poitrine et le veston fermé. Des règles simples s’appliquent au port du veston – n’attachez jamais les boutons du bas et détachez toujours ceux du haut avant de vous asseoir. Oh, et s’il-vous-plaît ne relever pas votre col !
2. « J’ai acheté un pantalon différent du veston est-ce que ça fait l’affaire ? »

Non, un complet nécessite des matériaux et des motifs similaires pour le costume entier, point final. Ce n’est pas tout le monde qui ont la chance (et l’argent) de se faire assembler un complet sur mesure. Ainsi, question confort, lorsque que vous ferez ajuster le pantalon à votre grandeur personnelle, assurez-vous qu’un doigt puisse passer à la taille. De plus, la coupe du bas de pantalon en dit long sur votre personnalité. Pour être dans le vent ayez la coupe « high waters », c’est à dire une coupe juste sous le dessus de la languette de vos souliers créant l’effet d’un pantalon presque sans plis.

3. Si en complet votre estime de soi est exponentielle, y ajouter le gilet sous le veston vous rendra intouchable.

Bref, le complet trois pièces est un must pour votre ego. Vous aurez l’air en contrôle, prêt à prendre des décisions, à être le patron s’il le faut. Idéal si vous voulez paraître d’égal à égal avec un important client. Par contre, avoir l’air trop habillé pour une occasion n’est jamais vendeur. Ainsi, si vos intentions sont plus modestes, il est recommandé de laisser le gilet de côté. Le plus grand défi du gilet est d’en trouver un avec une coupe assez ajusté pour le look, mais assez grand pour que vous puissiez encore respirer après un steak à la table des maîtres !

4. La chemise et la cravate (ou le nœud papillon) sont des atouts hors pairs pour ajouter une touche d’audace à votre costume.

Certaines restrictions s’appliquent toutefois lorsque vous agencez ces articles. D’une part, il est recommandé de retrouver dans un des éléments du motif de votre cravate la couleur dominante de votre chemise. Ensuite, Il n’est pas nécessaire de retrouver le même type de motifs sur votre chemise que sur votre cravate, mais si c’est le cas, sélectionnez une cravate aux motifs plus larges et espacés que ceux qui se retrouvent sur la chemise (ou vice versa). Rappelez-vous que deux variations d’une même couleur donne toujours de bons résultats. Puis, si l’envie d’une cravate aux variantes et couleurs exaltées vous anime, retenez que ces cravates s’agencent mieux avec les chemises aux couleurs neutres (noires, grises et blanches) ! Quelques trucs à retenir – les boutons de manchettes sont faits pour être attachés, personne ne veux voir vos poils de bras. Adoptez les cols courts et évitez les chemises
(de gino) avec des coutures d’une couleur différente que celle de votre chemise.

5. Les souliers et les accessoires (bas, pince à cravate, boutons de manchettes, mouchoir et montre) sont les touches finales de votre complet.

Tout comme avec le gilet, il est important de moduler votre engouement pour ces derniers si le type d’évènement auquel vous faites face ne s’y accorde pas. Si l’occasion s’y offre assurez vous tout de même d’avoir ces astuces en tête – la pince à cravate ne devraient jamais être plus longue que la largeur de votre cravate. Votre montre de sport n’est jamais de mise tout comme vos bas blancs. Parlant des bas, ne roulez surtout pas ces derniers et veuillez à les faire agencer avec vos pantalons plutôt qu’avec vos souliers. Quant aux souliers, les souliers noirs sont presque toujours de circonstances (sauf pour les complet brun).

À présent, Suit Up!

538368_10150693660264123_1460500052_n

Maxime Fouquette

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :