5 conseils pratiques pour acheter une pédale d’effet

Photo 1

Comme ce bon vieux dicton le dit, «trop de choix tue le choix». Il est parfois difficile de trouver «LA» voiture, «LA» maison ou encore «LA» femme… Il en est tout autant lorsqu’on recherche une pédale d’effet qui vous donnera envie de jouer et qui vous poussera à créer davantage et à vous exprimer plus librement. Alors, le moment est venu d’aborder le sujet, en évitant d’être trop pointu : comment acheter une pédale d’effet de manière plus éclairée?

 

1. Que recherchez-vous?

 

Avant tout et comme pour tout achat, il faut connaître son besoin. Avez-vous besoin d’une pédale de écho, réverbération, chorus, phaser, flanger, trémolo, wah-wah, compresseur ou encore vous recherchez du côté des pédales de saturation comme les overdrive, distorsion ou bien un fuzz? Depuis les années 90, les compagnies se sont multipliées à une vitesse plutôt incroyable. Les petits constructeurs se sont mis à gruger les parts de marché des plus grosses entreprises au bénéfice du consommateur. L’heureux problème que cela a créé est la multitude de choix qui s’offre à nous lorsqu’on est à la recherche d’un des types de pédales mentionnés ci-haut.

 

Êtes-vous à la recherche d’une seule pédale ou d’un multi-effet? L’avantage du second est la panoplie d’effets disponibles dans un même module, et ce, à bas prix. L’avantage d’une pédale simple est qu’elle n’a qu’une utilité et qu’elle n’a été conçue que pour une seule application. Dans les deux cas, nous pouvons retrouver de l’excellente qualité. Strymon, Line 6, Eventide et TC Electronic sont quelques-unes des compagnies qui offrent des multi-effets de haut niveau autant utilisés par des professionnels que des amateurs.

 

Alors, faites vos recherches soit en magasin, en ligne ou auprès de vos collègues musiciens afin de vous renseigner le plus possible sur ce que vous avez besoin pour arriver à trouver ce son que vous avez en tête.

 

 

2. Vintage, moderne ou boutique… Ça veut dire quoi?

 

Au fil de vos recherches, vous lirez probablement sur un jargon qui ne vous semblera probablement pas si familier. Définissons un peu 3 des termes que vous verrez apparaître souvent au cours de vos innombrables lectures.

 

Vintage : On parle ici de pédales faites à partir des années 60 à fin 90 (peut être discutable). Souvent, ces pédales sont faites point-à-point. Certains modèles plus récents sont construits à partir de circuits imprimés. Certaines personnes associent aux pédales vintages une meilleure qualité, un meilleur son… Tout ceci est plutôt relatif et dépend souvent de vos propres oreilles. L’expertise dans la fabrication est un tout autre débat dans lequel nous n’embarquerons pas, faute de temps. Il est toutefois important de considérer le fait que ce genre de pédales devra être plus régulièrement vérifié/réparé par un technicien pour remplacer certaines pièces usées au fil du temps et cela ne s’améliorera pas avec les années. Notez que le prix de ces pédales est souvent, autant, sinon plus cher que celui des pédales boutiques. De plus, elles ne se retrouvent désormais que dans le marché de l’usagé.

 

Moderne : Ce qui est de production actuelle et plutôt récent est appelé moderne. On y associe généralement les pédales faites en séries sur une chaîne de montage. Les prix sont habituellement plus bas et la qualité des composantes et de la fabrication est parfois moindre que les vintages ou les boutiques.

 

Boutique : Généralement fait en plus petite quantité, par un nombre de personnes restreint et souvent avec une qualité et un souci du détail plus fin. Ces pédales sont en grande partie assemblées à la main et les prix s’en ressentent également.

 

 

3. Gare aux répliques!

 

Plusieurs pédales ont marqué l’histoire et ont été adoptées par plusieurs musiciens de renoms. Une des pédales les plus utilisée à ce jour est la Tube Screamer d’Ibanez. Sortie à la fin des années 70, elle a été tellement populaire que la grande majorité des fabricants d’aujourd’hui l’ont soit copié, amélioré ou s’en sont inspirés et l’ont intégrée à leur offre de produits souvent sous une autre forme, nom ou couleur pour qu’on ne puisse l’y associer. Parfois, certains affichent aussi clairement qu’il s’agit d’une réplique de l’originale.

 

Vous ne voulez peut-être pas vous retrouver avec 2-3-4 pédales qui sont pratiquement ou sensiblement identiques… Alors, il est important de vérifier si cette pédale qu’on désire acheter aura le même rôle qu’une autre qu’on possède. Par contre, il ne vous est pas interdit de le faire et vous aurez sans doute vos propres arguments. 😉

 

Parfois, il peut être avantageux d’acheter une réplique pour diverses raisons. Bien entendu le prix, la disponibilité, les caractéristiques ou toutes ces réponses en font des choix avantageux.

 

 

4. Les caractéristiques sur lesquelles vous devriez vous attarder

 

Il n’y a pas que le son qui est important lors de l’achat d’une pédale d’effet. Lorsque nous regardons à l’extérieur et à l’intérieur, nous pouvons déjà éliminer quelques prétendantes. Voici ce à quoi porter attention :

 

–      Prise d’alimentation vs batterie : Pour le côté pratique, la prise d’alimentation est un atout majeur et est moins dispendieuse à moyen et long terme. Notez que certaines personnes préfèrent toujours les batteries pour certains types d’effets, car il peut y avoir certaines nuances dans le son.

–      Taille et forme : Lorsqu’on possède un pedalboard, l’espace utilisé par chaque pédale est plutôt important. Certaines pédales sont plus grosses, longues ou larges que d’autres ou ont parfois des formes peu communes qui nécessitent une bonne organisation sur ledit pedalboard,

–      Les contrôles : Par exemple, vous achetez un pédale d’écho pour jouer avec votre groupe, mais vous n’avez pas de tap tempo pour synchroniser les pulsations… Parfois, certaines pédales peuvent avoir des options supplémentaires (augmentation ou diminution de fréquences, modification des dynamiques et plus encore) qu’une autre pédale semblable n’aura pas.

Analogique vs numérique : Les effets qui utilisent des modulations et des délais dans le temps nécessitent l’intervention du monde numérique pour augmenter certains paramètres inaccessibles par l’analogique. Certaines compagnies vont utiliser les 2 technologies dans une seule et même pédale, le meilleur des 2 mondes. Par contre, les 2 modes peuvent être utilisés

 

 

Alexandre

Alexandre Lapierre

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :