5 conseils aux désillusionnés de l’amour.

10719322_10154821814245227_431485617_n

#fréquentation #amis++ #couple #relationouverte #amants #onsevoit #aucunedecesréponses #toutescesréponses

C’est l’automne, tu es seul, c’est la saison cocooning, films collés et soupers fondus. Ces mêmes soupers où tes ami(es) te font part de leur joie d’être de nouveaux propriétaires d’un condo, d’être nouvellement fiancés, ou encore, d’être de nouveaux parents. Tu es certainement heureux pour eux, de voir tout cet amour transpirer dans leurs sourires.

Mais, reste que cela te fait réfléchir.

Et l’amour, existe-t-il pour moi? Ou encore, l’amour existe-t-il encore aujourd’hui, alors que nous sommes au cœur des relations simplistes et peu engageantes, pour ne pas dire complexes et fuyantes!? Non mais, c’est quoi aimer au final dans cet univers de « frime » auquel on fait le choix d’adhérer tête baissée?

…Il y a de quoi être désillusionné.

À toi qui es perdu, valeurs confondues, société résolue à la tendance fast food pour absolument toutes les sphères de la vie : il y a espoir.

Parce que l’amour ça se cultive, voici 5 conseils pour reprendre confiance en l’amour :

Plug ta tête avec ton cœur.

Élève ta pensée émotionnelle. Connecte avec tes tripes. Cette fameuse pensée rationnelle en amour… elle est utile certainement pour garder la tête hors de l’eau, mais souvent, elle est issue d’un mécanisme de défense. Lâche prise avec ta rigidité. Les plus « durs » sur le plan émotif sont souvent les plus craintifs. Laisse-toi bercer par l’inconfort de cet incompréhensible et imparfait amour.

Façonne le concept de l’amour à ta manière.

L’amour ne s’explique pas seulement par le résultat d’une réaction chimique. L’amour c’est une équation de représentations. Alors, va à la rencontre de quelqu’un qui partage une vision commune à la tienne, ou du moins, complémentaire. Par exemple, ça débute plutôt mal si tu te définis uniquement par l’idée de faire qu’un, alors que ton nouveau partenaire se défini autrement, notamment par ses passions et son travail… Piste de réflexion : anyway, ce n’est jamais une bonne idée que de s’identifier et de s’investir uniquement à travers son couple. Si ce dernier « crash », tu seras perdu, comme si on avait volé ton identité. L’équilibre est certainement gagnant. Cela s’applique également aux autres sphères de ta vie, entre autres, pour le travail…

Cesse d’essayer de trouver la «bonne » personne.

« Je n’ai pas encore trouvé la bonne personne ». Je comprends, car tu ne la trouveras pas, elle ne se trouve pas, elle se rencontre, elle se feel, elle est. Lâche prise avec ta conception basique de ton prince charmant/femme de ta vie. Je sais, tu as des critères, c’est « ok » car c’est le filon de tes intérêts, ta représentation de ton idéal. Tu veux qu’il ou elle soit belle/beau intelligent, sportif et attentionné. Classique, qui ne voudrait pas de ça. Tu n’as pas trouvé, car ça va bien au-delà d’une liste d’épicerie !

Recherche l’authenticité dans les rencontres.

Méfies toi de l’image que projette les réseaux sociaux. Va au-delà de la représentation facebookienne ou instagrammienne que tu as une d’une personne. Si tes attentes sont construites à partir du virtuel, tu risques d’être déçu. Des attentes qui sont déjà de l’ordre du virtuel au sujet de caractéristiques virtuelles, ouf!! Aussi bien demander à ton super héros préféré de te trouver un chum/blonde dans son univers.

Ouvre ton esprit et essaie de nouvelles choses, rencontre de nouvelles personnes, dans des cadres différents. AILLEURS QUE DE DANS LES CLUBS. Recherche les contextes où la personne n’aura pas le choix d’être elle-même, notamment, en voyage, lors d’une activité plein-air ou lors d’une activité avec ses amis (es). L’expérience en dit drôlement plus long que l’énonciation de tes avoirs, de ta profession et de ton portefeuille. SOIT, au lieu de DIRE ce que tu es. Trop souvent la personne est centrée sur ce qu’elle voudrait démontrer. Il devient donc très difficile d’être à l’écoute du potentiel d’autrui.

Fais le point sur ton pattern amoureux.

Règle tes bobos, arrête de nier. Anyway, ils vont refaire surface dans ta prochaine relation. Souvent on réalise qu’on va vers le même genre de personne. Pourquoi? Creuse plus loin. Demande-toi ce qui t’attire réellement chez cette personne. La plupart du temps, c’est un besoin latent qui revient, et même, qui s’est construit à l’intérieur de tes relations alors que tu n’étais qu’un gamin. On le dit si bien : « l’enfant est le père de l’homme ». Tes expériences ont une signification importante à la lumière de la personne que tu es. Elles te parlent et te dessinent. On apprend énormément sur sa manière d’être en relation, en analysant celles précédentes : familiale, amicale et amoureuse.

Mot de la fin : sois bien avec toi même avant toute entrée en relation. Ton partenaire n’est pas une béquille. Consulte au besoin, ce n’est pu trop gênant en 2014.

295625_10152670895030227_1207093430_n

Catherine

Amoureuse de la vie


 

1 commentaire

  1. Tres belle plume, mais il serait interessant d’elaborer davantage sur la façon dont l’amour nous arrache des imperfections pour apprendre sa perfection. Ca pourrait grandement aider les gens qui ont, de nos jours, d’inombrables pré-jugés !?

    Bien à vous,

    Malcom.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :