5 conseils pratiques sur la méditation

10685741_10204777677547605_1063898630_o

Pour ma deuxième participation aux 5 conseils pratiques, j’ai décidé d’écrire à propos d’un sujet qui commence à prendre de l’ampleur mais qui reste encore un peu méconnu, voire même tabou pour certaines personnes : la méditation.

Loin d’être l’image préconçue d’une pratique ésotérique où l’on doit vénérer un chat momifié avec des mantras lors de la 5e lune de mars afin d’atteindre l’illumination transcendante, la méditation est avant tout un outil qui, concrètement, permet de faire une réflexion ou un un retour sur soi-même afin d’obtenir plusieurs avantages.

Ayant appris à méditer il y a de cela 4 ans, cela m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur la personne avec laquelle je vis avec tous les jours : moi-même. Et si vous le voulez, vous en pouvez tout autant !

La méditation peut être faite de différentes façons. Certains vont l’utiliser avec un caractère religieux ou spirituel, d’autres pas. La chose importante à savoir ici est que VOUS êtes le chef d’orchestre de votre méditation, ce qui veut dire que vous pouvez faire la chose de la façon qui vous plaît le plus car au final, elle ne concerne que vous. Donc pas besoin de gourou en grandes tuniques blanches, de prendre des positions gênantes qui feront de votre chiropraticien un homme libre financièrement ou de vider l’inventaire complet de capteurs de rêves dans un magasin amérindien. Commençons par la base !
Voici donc mes 5 conseils pratiques pour méditer :

1- Trouvez un lieu où vous ne serez pas dérangé

Un conseil un peu simplet mais Ô combien important ! Imaginez-vous devoir travailler à votre bureau et être dérangé par un collègue ou le téléphone à toutes les deux minutes (je m’excuse promptement si votre vie ressemble à ça. Je ne vous juge pas) ? Votre productivité chuterait et votre stress augmenterait, c’est certain ! Pour bien méditer, trouvez un endroit calme et silencieux exempt de téléphone ou d’autres distractions qui pourraient nuire à ce moment consacré entièrement à vous. Plus vous serez sûr d’être dans le calme, plus vous retirerez de bénéfices de vos séances de méditation, c’est garanti ! Et s’il vous faut sortir de la maison, ne vous gênez surtout pas !

2- Prendre une position confortable, mais pas trop

Il n’existe pas vraiment de « position idéale » pour méditer ; vous pourriez très bien le faire en étant debout, couché ou assis avec les jambes croisées sur un petit tapis d’exercice. Ce qui importe, c’est d’avoir une position qui vous permet de détendre chacune votre corps tout en restant vigilant et alerte. La seule chose dont je peux vous « mettre en garde », si je peux le formuler ainsi, est la méditation en étant couché ; je ne compte plus ne nombre de fois où je me suis littéralement endormi pendant ma méditation !

3- Silence, musique ou méditation guidée ?

Vous commencez à méditer mais vous ne savez trop quoi faire ? C’est tout à fait normal. Pour palier à ce petit désagrément, je vous recommande d’utiliser de la musique relaxante afin de favoriser votre repos. Il existe une panoplie d’extraits audio de différentes longueurs sur YouTube, vous n’avez qu’à taper « relaxing music » ou « meditation music » et vous serez aux anges ! S’il vous plaît, essayez de mettre le Black Metal ou le Screamo de côté (à moins que cela ne vous relaxe profondément et ne vous enlève toutes vos angoisses).

Les méditations guidées peuvent être, elles aussi, de bons moyens afin d’orienter positivement votre méditation dans vos objectifs personnels. Pour ma part, ce fut un outil très bénéfique, car ayant un esprit volage, cela me permettait de rester ancré à quelque chose sans que mon esprit ne s’emballe en pensant au chien de ma mère, à un extrait audio de Roch Voisine ou une image de crème glacée qui fond au soleil. Encore là, il existe un très grand nombre de méditations guidées offertes gratuitement sur YouTube. Il ne vous reste qu’à choisir celles qui concordent le plus avec vos besoins immédiats !

Pour ceux qui désirent repousser leurs limites, la méditation peut aussi être faite en silence complet et total. En ville, c’est plus ou moins évident, surtout si on reste dans un édifice mal isolé (quoiqu’avec de bons bouchons ou des écouteurs, il y a moyen de « moyenner » comme on dit). Dans la nature, c’est plus propice de retrouver le silence et le calme. L’avantage de faire une méditation en ayant le silence total autour de nous est qu’il sera plus facile d’entendre ce qui se passe à l’intérieur de nous.

4- Le but ? Mais quel but ? 

Comme je le mentionnais au début de l’article, l’objectif de la méditation est de faire un retour sur soi-même et une réflexion, ce qui nous permettra d’avoir, en quelque sorte, un regard extérieur sur nous-même et une prise de conscience de ce que l’on est… et de ce que l’on n’est pas ! Méditer peut nous permettre aussi de se relaxer et se détendre, de mieux connaître et calmer nos angoisses, de développer nos forces intérieures par l’imagerie mentale, de « faire le vide et le silence » à l’intérieur de nous ou même d’apprendre à se concentrer.

Il est probable aussi que certains d’entre vous ressentent un « malaise » ou même une « frayeur» pendant la méditation. Dites-vous que c’est absolument normal et que ça arrive à tous ; des souvenirs, des pensées, des images, des odeurs et même des sons de toutes sortes peuvent ressurgir de notre esprit. Ils peuvent être agréables ou non, et pour certaines personnes, cela peut être très effrayant. D’un autre côté, il peut être intéressant de faire face à ce verbiage intérieur car d’une certaine façon, il représente beaucoup comment nous pensons et agissons au quotidien. De conscientiser nos peurs et angoisses enfouies subconsciemment en nous nous donnera par le fait-même l’occasion de s’en détacher et même de modifier certaines pensées ou facettes de notre personnalité qui ne nous conviennent plus ! L’important est que la méditation vous amène à vous sentir bien, tout simplement !

5- En faire une pratique quotidienne

Méditer, c’est un peu comme faire prendre une douche ou un bain à votre esprit. En nettoyant ce-dernier quand vous en ressentez le besoin vous permettra de vous sentir propre de l’intérieur. Vous aurez peut-être même l’occasion de voir un meilleur « vous », un « vous » plus léger, plus calme, plus confiant. De toute façon, qui n’aspire pas à vivre mieux avec lui-même et avec les autres ?

La méditation, comme toute activité, demande une certaine « discipline » ; tel l’entraînement physique, plus vous l’intégrerez à votre quotidien, plus vous en ressentirez tout le bien que vous pouvez en retirer. Vous verrez qu’en quelques jours, voire quelques semaines, ces petits moments que vous vous accordez deviendront des moments précieux et privilégiés.
Sur ce, je vous invite à ne pas me prendre au mot et à tenter l’expérience de la méditation pour vous-même et de la façon que vous le désirez. Soyez curieux et osez tenter de nouvelles choses. Après tout, c’est pour vous que vous le faites !

10694974_10204512429796577_467207540_n

Steve Auclair

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :