5 conseils pour être plus « présent » à Noël

10841218_10155066466490227_137926294_n

modèle: Maude Girard Levasseur

Je ne parle pas de ta présence physique, celle-là tu la gère déjà assez bien avec ton agentDATE. Non, je te parle de ta présence d’esprit, celle qui rime avec écoute, ressentis et moments présents. Le présent c’est le moment justement. Et je pousse encore : ta présence c’est un présent.

Parle-moi de ton plus beau souvenir de Noël, celui dont tu vas te rappeler toute ta vie ?

  1. a) Le Noël où tu as reçu le dernier PlayStation ?
  2. b) Le Noël où tu as dansé un rigodon avec grand-maman ?

Ce n’est pas grave si tu réponds le PlayStation. Je t’aime authentique, tu sais. Mais laisse-moi te donner 5 conseils pour que tu réalises ce que tu manques à ne pas voir avec les yeux du t’chœur, comme dirait Gerry!

1- Noël, no-cell, no-hell.

Laisse donc ton cell fermé le soir de Noël. Les gens sont là, devant toi. Même si ton oncle Fernand n’est pas toujours pertinent, accepte-le donc ce soir. Il essaie probablement de faire rire, car c’est son moyen d’entrer en contact. Au moins, il essaie. Prends part aux discussions, joue avec tes petits neveux, observe ce qu’est une famille : avec ses bons et ses mauvais plis. Ps : le cell, juste pour quelques photos, seulement si tu as bien saisi le moment présent en premier lieu.

2- Au réveillon, brise la glace avec des souvenirs.

Entre cousins/cousines, oncles et tantes qu’on ne voit pas souvent, la conversation peut facilement rester en surface. À ce moment, remémorez-vous de bons moments passés ensemble. Comme la fois en camping avec tes cousins, où vous avez couru comme des enragés en pyjama aux premiers cris de coyotes, ou encore, la fois ou vous imitiez les Backstreet boys dans le sous-sol. C’est du passé, oui, mais au moins dans le moment présent il y aura plus de ressentis, de rires et une chimie.

3- Donner ou créer des présents qui rapprochent.

L’an passé, mes sœurs et moi, nous n’avons rien acheté. C’était l’unique règle. On a créé ou donné de l’usagé bien intentionné. J’ai reçu, rien de moins, qu’un coussin en fourrure recyclé, cousu à la main par ma sœur! De mon côté, j’ai cuisiné des boules de noël chocolatés, dessiné/bricolé l’entièreté de mes cartes de noël et donné certains de mes biens sachant qu’ils seraient encore plus utiles/appréciés par d’autres. Comme cette blouse que ma sœur m’emprunte tout le temps et bien je lui ai donnée. Sans oublier l’emballage, personnifie-le : par exemple, ajoute une photo d’un joyeux moment avec cette personne. Enfin bref, fais ce que tu veux, mais fais-le toi-même et avec attention. Fabriquer ou donner des biens qui ont du vécu ou une valeur sentimentale, c’est comme si on donnait une petite partie de soi. L’expérience est intéressante. D’ailleurs, l’exercice de le faire aussi. Si vous saviez comme j’ai ri cet après-midi à faire des bonshommes en pain d’épices avec mon amie! P.s : le résultat n’est jamais le même que celui de Ricardo… Et, c’est très bien comme ça, c’est plus drôle.

4- Savoure la tablée de bontés et remercie.

Ce que tu vois sur la table, l’aspic aux crevettes de ta mère, le pâté à la viande de Denise, le sucre à la crème de Cécile, le punch de Serge, dans tout ça, il y a beaucoup d’amour. Ces membres de ta famille ont fait la crème de la crème des petits plats pour plaire à toute une trâlée de festifs. Prend le temps de les savourer ces traditionnelles recettes ayant défriché la terre et qui heureusement demeurent à notre ère. Tu es chanceux. Va remercier les cuisiniers du bonheur, demande-leur d’où viennent leurs recettes. Je suis certaine qu’ils ont de croustillantes histoires à te raconter. Intéresse-toi à tes racines et de racines, car dieu sait à quel point les « Québ » on en a mis des racines dans nos mets : la patate, la betterave, pis la carotte, enweille au fourneau !

5- C’est le temps de dire : je t’aime !

Le dernier et non le moindre, rappelle à tes proches combien tu les aimes et à quel point tu es heureux de les retrouver. Ouvre ton cœur, c’est le bon moment. C’est ça le vrai cadeau.

Et ô, joyeux décembre mes noëlistes.

 

295625_10152670895030227_1207093430_n

 

Cath Bernier

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :