5 conseils pratiques pour souligner autrement l’arrivée de bébé Jésus

Noël

 Le vent frais, la neige blanche, cette odeur réconfortante composée de cannelle et de pain d’épice, l’envie de s’emmitoufler dans nos plus chauds lainages, sans oublier le plaisir immense d’écouter la Guerre des Tuques en boucle en buvant une bonne bouteille de vin sur le bord du feu… Voilà ce que représente pour moi l’harmonie parfaite de Noël.

J’adore cette période de l’année! Un mélange de magie, de romantisme et de mélancolie s’empare de moi dès le début décembre, et ce, d’aussi longtemps que je puisse me souvenir.

Je suis pour la perpétuité des traditions, mais je crois également qu’il peut être agréable et bénéfique d’en créer de nouvelles. Après tout, toutes coutumes ont connu leur première fois. Je vous propose donc 5 conseils pratiques pour souligner autrement l’arrivée de bébé Jésus.

 

Mon beau sapin, roi tu étais

Le beau sapin vert et garni a bien voyagé à travers les décennies, malgré son écart de conduite des années 80-90… faux sapins blancs! Erreur monumentale! Bref, l‘intégrer différemment dans nos logis apporte tout autant d’apaisement. Il en est de même pour l’ensemble des décorations.

Mon grand ami Pinterest regorge d’idées fantastiques. Le bois, les mélanges de textures et les matériaux naturels y sont à l’honneur cette saison. En plus, le temps de fabrication de toutes ces pièces de collection (artistes que nous sommes!) fait durer le charme de Noël encore plus longtemps. Ce que j’appelle un Win Win!

AléluiiiiiiiiiiiA!

La musique a le charmant pouvoir de la nostalgie. Qui n’a pas un souvenir rattaché à l’un ou l’autre des classiques de Noël?!

Petite, les oncles de mon père passaient des heures en cercle à jouer de l’harmonica, du violon et de prestigieuses cuillères pendant que nous, les enfants, nous dansions au centre. La perfection!

Quelques années plus tard, nous avons eu l’idée de ramener un vieux classique à la vie… Passer de maison en maison avec nos bougies (et un peu de boisson!) pour chanter des cantiques aux voisins. Je serais menteuse d’affirmer que les gens nous ont réservé des ovations, mais le plaisir était définitivement au rendez-vous et un nouveau souvenir en famille venait de se créer.

Une dinde sans dinde

Tourtière (la vraie du Lac!), gros oiseaux, canneberge, ragoût… Les repas traditionnels d’antan son de plus en plus compliqués à réaliser pour plaire à chacun.

Seulement dans ma famille proche se trouve, deux végétariennes, une intolérante au gluten et une autre au lactose, une femme enceinte et une allergique aux noisettes. Ah oui, et nous sommes seulement douze! Ouf!!

L’objectif ultime étant de partager un repas en famille, nous avons opté cette année pour une formule pot-luck avec comme idée de base une fondue chinoise et des amuse-bouches. Crevettes, pétoncles, bœuf, il y en aura pour tous. Sublime idée de faire de nouvelles découvertes culinaires.

Incluez les enfants dans la préparation et surtout l’organisation du menu. Ce sera unique et amusant à souhait.

 

Petit papa Noël et ses jouets par milliers

Quel beau moment que de voir l’étincelle dans les yeux des tout petits lorsqu’ils réalisent que le Père Noël leur a apporté exactement ce qu’ils voulaient! Qu’il est entré sans faire de bruit en laissant des traces de slush sur le plancher du salon et qu’il a mangé tous les biscuits laissés spécialement pour lui. Cette belle naïveté ne dure tellement pas longtemps! Malheureusement, ce moment de joie pour certains peut devenir un calvaire pour d’autres. Que ce soit un don de temps, de biens ou encore de connaissance, le partage est réellement une enrichissante pratique à inculquer dans sa vie, mais également dans sa famille.

L’horloge grand-père n’est plus

Le temps des fêtes rime avec vacances, mais aussi avec course contre la montre. Quatre soupers, deux brunchs, six dîners, un réveillon… Tout ça dans un délai de trois jours! Chaque année, c’est la même histoire. On passe plus de temps à se déplacer qu’à profiter des gens et des moments en famille.

Et bien moi je dis, À bas les horaires comptant 31 heures par jour et profitons simplement du moment.

Notre solution a été d’échelonner les activités sur quatre jours et de garder l’entièreté du 24 décembre pour nous, mon copain et moi. Pour relaxer, se coller, faire la grâce matinée et simplement profiter l’un de l’autre. Pas de plan, pas d’attente, simplement de la spontanéité.

Et je compte bien faire de cette journée une tradition pour plusieurs années à venir!

Dix dodos avant le jour J!

À chacun, profitez de cette période et entourez-vous des gens que vous aimez! Une tradition qui, je l’espère, ne se prendra pas de si tôt…

1914465_159955622278_6471468_n

Pascale Marquis

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :