5 conseils pratiques pour réussir votre randonnée en plein air

Marie - Ours

Crédit photo : Marie Laviolette

Rien de mieux que de se retrouver en plein air pour prendre une pause de nos stress quotidiens… ou encore grimper une montagne pour se valoriser et se sentir accompli (e). Mais parfois, trop s’en mettre sur les épaules ou manquer certains préparatifs avant de partir fera en sorte que les regrets s’accumuleront au cours de la randonnée. Voici mes trucs infaillibles pour que tout soit parfait lors cette activité.

Bien s’accompagner

Entendre jacasser quelqu’un dont vous détestez les histoires et avec qui vous n’avez pas d’atomes crochus n’est pas le scénario idéal si vous êtes du type : « on marche et on se médite ». Peut-être qu’il vaut mieux partir seul ou avec une personne aussi tranquille que vous! L’aspect bucolique des paysages peut devenir moins ressourçant si votre compagnon de marche fait peur aux oiseaux ou si pendant toute la marche vous avez l’impression d’entendre un grincement de porte! Autre point primordial : si vous êtes un randonneur expérimenté, partez avec quelqu’un qui saura vous suivre, et ce, sans se plaindre qu’il fait trop chaud, trop humide ou que c’est trop long! La situation inverse s’applique aussi : si vous êtes débutant en randonnée, essayer donc d’être honnête avec vous-même : choisissez un parcours à votre niveau. Si pendant la randonnée, vous êtes obsédé par la question suivante : « quand est-ce qu’on arrive ? », c’est peut-être que le choix de parcours n’était pas le bon!

Choisir le bon endroit et le bon moment

Bon, peut-on se mettre d’accord sur certains faits? Au Québec, au mois de juin et en forêt : c’est le mois et le repère des maringouins! Si vous êtes intolérants à ce genre d’insectes, privilégiez un endroit légèrement venteux et moins humide : vous devriez vous en sortir sans trop de piqûres. Quant au moment idéal pour partir faire votre randonnée, suivez vos habitudes. Si vous êtes plutôt flâneur ou très observateur en forêt, prévoyez partir tôt le matin. Ainsi, vous aurez toute la journée pour parcourir votre sentier sans vous énerver avec le temps.

Bien s’hydrater

Boire, boire et boire pendant votre marche. Apportez suffisamment d’eau avec vous et ajoutez-y des fraises, un peu de menthe ou encore des quartiers de lime pour y donner un bon goût!

On ne rigole pas avec les moufettes!

Que c’est beau la nature! La forêt, les oiseaux qui chantent, les écureuils qui se font la cour… mais la moufette qui traverse le sentier devant vous, laissez-la tranquille! Ne vous croyez pas plus intelligents que les animaux. Ah oui! Si c’est un ours que vous rencontrez, n’oubliez pas de ne pas le nourrir…;)

S’apporter une surprise

Rien de tel que de s’apporter une surprise pour récompenser l’atteinte d’un sommet d’une montagne ou l’arrivée à un point de vue spectaculaire! Ok la barre granola c’est bon pour donner de l’énergie, mais un p’tit verre de vin déguisé en jus de raisin c’est tellement plus excitant! Pourquoi pas une bouteille de mousseux qu’on partage avec les autres! Évidemment, on évite les excès : descendre une montagne les jambes trop molles, ce n’est pas brillant! Soyez assez sobre pour conserver tout votre jugement !

Bonne randonnée à tous et n’oubliez pas de prendre des photos!

Marie Laviolette

Marie

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :