5 conseils pratiques pour voyager sans bagages enregistrés 

Life-of-Pix-free-stock-photos-plane-airport-rain-LEEROY

La prochaine fois que tu prendras l’avion, ne soit pas surpris que l’on te charge un supplément pour enregistrer ta belle grosse valise fleurie. En effet, la plupart des compagnies aériennes exclue maintenant les frais pour les bagages enregistrés du coût du billet d’avion. La solution : le bagage à main ! Pratique et compact, il nous suit partout (lire : dans la cabine). En plus de sauver quelques piastres, tu sauveras de longues minutes d’attente au carrousel à ton arrivée à destination.

Voici donc cinq conseils pratiques qui te seront essentiels si tu décides d’opter pour le bagage à main (bagage de cabine de son p’tit nom fancy) lors de ta prochaine escapade.

Pas un pareil 

Chaque compagnie aérienne a ses propres règles concernant la dimension et le poids maximum des bagages à main permis en cabine. Assure-toi de vérifier la limite permise par ta compagnie de vol. Ces informations se retrouvent toujours sur leur site web. À défaut de respecter la limite, ils ne se gêneront pas pour te faire enregistrer ton bagage et surtout, te faire payer l’excédant.

Le 20% nécessaire 

Je pars en voyage. Dans ma valise j’apporte… beaucoup trop de superflu ! Il paraît qu’en moyenne, les « au cas où » représente 80% du contenu d’une valise. « Au cas où j’aurais envie de porter cette veste-là ou ce chapeau-ci, ou celui-là… » STOP. Si tu pars en voyage durant 10 jours, tu auras besoin de 10 paires de bobettes différentes, pas 10 paires de souliers. Des souliers confortables pour marcher (que tu porteras durant ton vol), des gougounes pour la plage et la douche d’auberge jeunesse et une troisième paire pour les soirées plus glam. Voilà que le tour est joué. Coté vestimentaire, le mix & match est de mise. Apporte des morceaux de base (jeans, cardigan et t-shirt neutre, etc.) et deux ou trois vêtements plus funky et amuse-toi à agencer le tout. Voici un bon exemple d’une garde-robe pour un voyage d’une à deux semaines :

Ne plie pas, roule 

Au lieu de plier tes vêtements, roule-les en petits rouleaux. Ce sera beaucoup plus compact et tu maximiseras l’espace de ton bagage à main. Attention, il faudra faire de même au retour si tu veux être capable de fermer ta valise sans te battre avec le zipper. Perso, je me prévois toujours une petite demi-heure à la fin d’un voyage pour refaire mon bagage. Pour les plus paresseux et les plus pressés, il existe également des sacs de compression équipés d’un système qui vide l’air et compresse les vêtements (à votre place !) On en retrouve dans les magasins de plein air pour environ 35$ le sac.

La fameuse règle du 3-1-1 

La sécurité aéroportuaire limite la quantité de liquide pouvant se trouver dans chaque bagage à main. Pour simplifier la règle, ils lui ont donné le nom de « 3-1-1 ». Ainsi, chaque liquide, gel ou aérosol doit être dans un contenant de 3.4 oz (100ml) maximum ; toutes ces petites bouteilles doivent être rangées dans un sac transparent de 1 litre de capacité (un sac Ziploc fait très bien l’affaire); chaque passager à droit à 1 seul sac-transparent-remplis-de-petites-bouteilles. Ouf ! Voici comment s’en sortir. Au lieu d’acheter tous tes produits en format miniature, collectionne les petites bouteilles de savon et de shampoing d’hôtel et remplis-les de tes propres produits. Un autre truc, si tu voyages en duo, et de se partager le tout. L’un apporte la pâte à dent ; l’autre le savon, etc.

Maximise ton « sac personnel » 

En plus d’un bagage à main, chaque passager à droit à un sac personnel en cabine. Il peut s’agir d’un étui d’ordinateur portable ou d’appareil photo, d’un sac à main, d’un sac à couches ou d’un petit sac à dos. J’opte habituellement pour le sac à main style fourre-tout qui me permet un peu plus de latitude dans mon planning de bagage. J’y range les items les plus précieux, mais également les items les plus lourds, surtout si le poids de mon bagage à main est limite. Il peut s’agir d’un livre, d’une paire de souliers, d’une ceinture, d’un appareil-photo ou de tout ça à la fois ! Bref, il faut voir le sac personnel comme un second (mais plus petit) bagage permis dans l’avion et en faire bon usage J

Alors, prêt à t’envoler ?

 

1510726_10151815904641641_796122922_n

 

Marie-Maude Camirand

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :