Au moment où je vous parle, je suis moi-même assise dans un magnifique café tout neuf de Québec, en découverte de fabuleux nectar. La plupart des gens le boive chaque matin, question de bien partir la journée. Le café est un breuvage fabuleux dont peu de gens peuvent se passer. Plus je vieillis, plus j’apprends à apprécier le café, un peu comme le vin. Je me contente de moins en moins d’un bon vieux café Tim qui goûte le carton (no offense, Mr. Horton), devenant peu à peu une pense-bonne-caféinée. Voici donc cinq conseils pratiques pour vous permettre de mieux apprécier ce bonheur de liquide.

Tout commence par la machine

La fabrication de votre café matinal se fait avec l’aide de quel outil ? Parce qu’en effet, faire couler son café est une œuvre d’art en tant que tel. Si vous avez envie de vous gâter et d’être next level dans votre café-game, la machine à espresso deviendra votre objet préféré de tous les temps. Certaines se vendent vraiment moins chères maintenant, merci à la démocratisation du café ! Breville est un bon exemple de machine efficace et abordable. Je le sais, j’en ai une ! Ça vous permet d’ailleurs de faire une variété de type de café, avec le ‘’steamer’’ à lait intégré.

Vous avez une vieille machine à filtre ? C’est pas plus mal. Vous pouvez boire un bon café dans une machine comme celle-là, à condition que le café soit BON, justement. Le choix d’une machine à capsule (les Keurig et Nespresso de ce monde) peut être intéressant, mais réduit les choix de mouture et de saveurs (à moins de s’acheter tout plein de caisses de cups). J’aime personnellement moins ce type de machine pour l’achat constant de capsules justement et l’empreinte écologique considérable que ça crée. Si vous buvez deux cafés par jour, ça en fait des p’tits ‘’cup’’ en plastique au bout d’un an ! Bref, peu importe votre décision, sachez que ça reste du café (sauf le café instant. Ça c’est pas du café et je vous juge si c’est ce que vous buvez).

Le grain dans toute sa fraîcheur

Fini le temps du Nabob du IGA, il est abordable et facile de se procurer du café en grain dans plusieurs boutiques. C’est certain que j’habite à Québec, donc peut-être plus évident qu’à Kamouraska. Mais quand même, les bons petits cafés de quartiers abondent et distribuent eux-mêmes leur grain, ce qui permet d’achat en vrac et de varier les provenances. Kenya, Indonésie, Pérou… des pays producteurs de café et où les grains prennent une saveur particulière une fois torréfiés ! Essayez plusieurs types pour trouver ce que vous aimez vraiment. Genre, j’aime le café un peu sucré aux pointes florales (c’est même pas un gag!)…

La mouture, d’une importance capitale !

Plus le café est moulu finement, plus il sera intense au goût. Un café plus faible sera caractérisé par des grains plus grossiers. Fascinant ! Si vous faites la mouture de votre café vous-mêmes, je vous conseille de faire de petites quantités à la fois, question d’en conserver la fraîcheur. Vous pourrez d’ailleurs mieux contrôler la mouture de celui-ci. Par exemple, pour un espresso, le café sera moulu très finement. Pour un café filtre, plutôt fin.

Tant de choix !

Espresso, café filtre, allongé, americano… qu’est-ce qui est quoi ? Petit guide pratique :

  • Espresso : café concentré et infusé à chaud, de petite quantité. Inventé pour boire un café de bonne qualité, ultra rapidement !
  • Allongé : Espresso auquel on a prolongé la coulée pour une plus grande quantité, un peu moins fort.
  • Americano : Un espresso avec de l’eau chaude pour en doubler la quantité. Simple de même !
  • Latte : Un espresso (souvent allongé) avec la même quantité de lait chaud et de mousse. Avec un peu de canelle sur le dessus, miam !
  • Cappuccino : Espresso avec eau chaude et lait chaud. Plus fort qu’un latte.

Il existe évidemment d’autres types de préparation, mais ça vous donne un point de départ !

La dégustation

Mon chum vous dira que j’ai vraiment trop de tasses. Moi je vous dirai que c’est ce que j’aime dans la dégustation. J’aime qu’il soit dans une belle tasse, funky ou vintage ou contemporain et qu’il soit beau, le café. J’aime qu’il soit bu en pyjama dans le divan, avec mon chum justement. J’aime essayer des cafés et leur façon personnelle de les faire. J’adore aller prendre un café avec ma BFF Claudie, et commander quelque chose de nouveau qui goûte souvent ben trop le sucre, ah! Ça fait partie de l’art et du bonheur du café et c’est formidable !

En terminant, voici quelques bonnes adresses dans ma ville, que vous souhaiterez peut-être essayer.

Bon matin, midi ou soir, avec votre meilleur café !

Laurie
Laurie Couture

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s